Ce document doit garantir aux personnes à mobilité réduite (PMR) la possibilité de se déplacer sur le réseau de transport urbain.

PMR : les personnes à mobilité réduite, sont définies comme des personnes éprouvant des difficultés à se déplacer de manière provisoire ou permanente (personnes handicapées personnes âgées, personnes portant une poussette ou des bagages lourds, personnes de petite taille, femmes enceintes,…). La notion de personne à mobilité réduite ne se limite pas à une personne en situation d’handicap physique, mais elle comprend également les handicaps sensoriels et intellectuels.

La loi étend l’obligation d’accessibilité à toute la chaîne du déplacement :
la personne à mobilité réduite doit pouvoir accéder à tous les bâtiments recevant du public et évoluer de manière continue, sans rupture (aménagements de voirie, accès aux gares, transports en commun…).

Pour atteindre cet objectif, le SDA prévoit de rendre accessible d’ici février 2015, les arrêts et les bus, ou de prévoir un moyen de substitution en cas d’impossibilité (incapacité technique).

Ce schéma est réalisé sur la base d’un état des lieux, d’un diagnostic et d’une programmation qui permettent d’organiser la démarche à mener d’ici 2015.

Le Schéma Directeur d’Accessibilité doit être élaboré et rapproché des Plans de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics (PAVE) des 16 communes de l’agglomération, afin de mettre en adéquation les aménagements à réaliser sur les arrêts et sur les voiries permettant leur accès, ainsi que le cheminement jusqu’aux établissements recevant du public.