La réalisation d’un SDA s’effectue en 4 étapes :

Préparation

Cette étape permet d’établir un premier cadrage juridique, d’identifier les objectifs à atteindre et les moyens dont la Communauté d’agglomération de Castres-Mazamet dispose pour mettre en œuvre les différents travaux. Il s’agit également de mobiliser les différentes parties prenantes et de constituer une équipe de travail.

Diagnostic

Cette phase consiste à analyser de manière qualitative et quantitative l’existant :
Cet état des lieux permet d’analyser la structure du réseau et son accessibilité générale, d’effectuer un inventaire du parc des véhicules ainsi que leur accessibilité et leur confort. Ce diagnostic permet d’évaluer l’accessibilité des points d’arrêts et leurs abords ainsi que les points de vente et d’information. Cette analyse doit faire ressortir les besoins et les pratiques des PMR.

Mise en œuvre des actions

Avec l’aide du diagnostic, un plan d’actions opérationnelles programme de manière technique et financière les différentes solutions à mettre en œuvre.
Une fois le schéma directeur et le référentiel technique planifiés, un dossier de demande de dérogation pour les incapacités techniques peut être réalisé (si l’arrêt ne peut pas être accessible à cause de la topographie ou autre…) et une procédure de dépôt de plainte disponible pour les usagers est à élaborer. Le SDA doit être validé par la commission intercommunale d’accessibilité et les autorités organisatrices des transports, puis il doit être approuvé par la Commission Consultative Départementale de Sécurité et d’Accessibilité.

Suivi

Le SDA doit être suivi et évalué pendant sa mise en place, mais également une fois que les travaux sont achevés. En fonction des évolutions technologique et normative, le SDA devra être mis à jour. Cette étape de suivi s’accompagne d’actions d’information des usagers mais également du personnel des services de transport.